Festisol : le festival ardéchois où dialogue les solidarités

Suite à l’université rurale sur le thème des solidarités d’ici et d’ailleurs la Fédération des foyers ruraux de Drôme-Ardèche (FDFR 07-26) a mis en place diverses actions découlant des réflexions et échanges réalisés notamment autour de l’accueil de nouveaux arrivants.

En 2017, et pour la première fois, la FDFR a coordonné le collectif du sud de l’Ardèche mobilisé pour organiser un ou plusieurs évènements lors du festival des solidarités intitulé FESTISOL en octobre et novembre 2017. Plusieurs structures intervenant dans le cadre de la solidarité (dont 3 structures adhérentes au réseau des foyers ruraux) ont composé ce collectif visant à mettre un peu plus d’humanité dans les différents parcours de migrants accueillis en Ardèche.

Lors des comités de pilotage, le collectif a souhaité mettre en place une action fil rouge en direction du jeune public. Un partenariat s’est donc mis en place avec une radio locale animée et destinée par des lycées et professeurs. Une rencontre a été organisée avec une classe de terminale du lycée Gimond (Aubenas) et de jeunes migrants accueillis en sud Ardèche au CAO des Vans. Cela a donné lieu à plus de 6 heures d’interviews enregistrées à ce propos. De tous ces récits, a été retenu un quart d’heure de témoignages devant être diffusé à la radio chaque jour durant le festival des solidarités et durant la première partie des deux soirées organisées.

Pour écouter les interviews : cliquez ici

D’autres actions comme une exposition itinérante sur trois lieux (deux centres sociaux, une maison familiale rurale) intitulée « Halte aux préjugés sur les migrations ! » devant provoquer débat et échanges avec les différents publics accueillis ont été réalisée.

Cela a été accompagné de 3 temps spécifiques : une mini conférence entre une jeune adulte qui a réalisé son service civique dans un camp de migrants et une classe de SAPAT à la maison familiale rurale, la soirée débat et cinéma  sur la même thématique (film « Choucha une insondable indifférence », et soirée musicale avec l’association PIACE « récital de voyage ».

Par ailleurs, plusieurs femmes accompagnées par l’association Mayesha espoir pour leur insertion sociale et professionnelle ont eu la gentillesse de préparer des desserts typiques de leur pays qui ont grandement contribué à la réussite et à l’ambiance chaleureuse de ces soirées.

La réalisation de cette expérience de coordination va permettre de déclencher en 2018 d’autres initiatives auprès des établissements scolaires et les partenaires rencontrées.

Mireille – FD 07-26

afficheFESTIVAL

journaux festisol-1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *