En Nouvelle Aquitaine, les habitants pensent et racontent leur territoire

En 2015-2016, l’Union régionale des foyers ruraux du Poitou-Charentes (URFR) a mené un travail de collectage de « Paroles de militants » du mouvement des foyers ruraux dans le cadre du congrès de la Confédération Nationale des Foyers Ruraux (CNFR) qui a édité le texte « 1946-2016…la grande traversée ».

Cette riche et passionnante expérience nous a convaincu de la nécessité de redonner la parole aux habitants de nos territoires et de mettre en exergue nos singularités autour des arts de la parole et des écritures contemporaines.

Par le projet « Habiter, penser, raconter les territoires en citoyens en Nouvelle Aquitaine », l’URFR du Poitou-Charentes s’inscrit dans cette volonté de se réapproprier ces questions de citoyenneté à l’échelle de notre nouvelle région en favorisant l’expression des habitants pour contribuer au débat démocratique sur les territoires ruraux.

Labellisé Libère ta Parole par la CNFR, ce projet se veut un outil de l’éducation populaire pour agir collectivement et que chacun soit « acteur » du développement et de l’animation de son territoire.

Pour ce projet du « collectage à la création », nous serons accompagnés par des artistes partageant notre démarche et pour raconter nos territoires autour d’un questionnement partagé :

  • Comment « habiter » son territoire de vie (social, familial, professionnel …) et se sentir citoyen de Nouvelle Aquitaine ?
  • Comment chacun vit son rapport au territoire et à sa culture ?
  • Comment vivre, revendiquer son appartenance à un territoire et être citoyen du monde ?

Ce projet conçu en trois étapes en 2018 sera consacré au collectage par les artistes qui vont nous accompagner et par l’édition des textes qui seront écrits sur les trois territoires : Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Pays-Basque.

Nous vous donnons donc rendez-vous pour le temps de collectage qui aura lieu tout au long de l’année 2018 !

Jean-Jacques Epron – Union régionale des foyers ruraux de Poitou-Charentes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *